Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Quels sont les différents types de diabète ?

diabète, diabète de type 1, diabète de type 2, diabète gestationnel, LADA, MODY

Quels sont les différents types de diabète ?

 

Nous avons vu que le diabète pouvait être réparti en 4 types principaux. (Le diabète, qu’est-ce que c’est ?)

 

LE DIABÈTE DE TYPE 1

En plus d’une hyperglycémie chronique, ce type de diabète présente les caractéristiques suivantes : 

 

  • La destruction des cellules β du pancréas amenant une déficience complète en insuline. Cette destruction peut résulter d’une réaction auto-immune, c’est-à-dire d’une destruction des cellules  β par notre système immunitaire ou d’une raison inconnue.

 

  • Il apparaît pendant l’enfance ou chez le jeune adulte (généralement avant 30 ans) et de façon abrupte.

 

  • Il concerne environ 10% des patients diabétiques.

 

  • Au moment du diagnostic il est souvent associé à un taux anormalement élevé de corps cétoniques dans le sang.

 

  • Les patients sont généralement minces ou avec un poids dans la norme au moment du diagnostic.

 

  • Il ne peut être contrôlé que par l’injection d’insuline.

 

LE DIABÈTE DE TYPE 2

Il présente également une hyperglycémie chronique ainsi que les caractéristiques suivantes :

 

  • Une résistance des cellules cibles (cellules musculaires, adipeuses et du foie) à l’action de l’insuline accompagnée d’un défaut progressif de la sécrétion d’insuline par les cellules β. L’explication se trouve probablement au niveau des gènes et de l’environnement (régime alimentaire riche en sucres rapides et graisses saturées, sédentarité, âge, etc.).

 

  • Une survenue lente et généralement après l’âge de 40 ans . A noter qu’il y a une augmentation du nombre de cas de ce type de diabète chez l’enfant obèse.

 

  • Il concerne environ 90% des patients diabétiques.

 

  • Il est plus fréquent dans la population africaine, asiatique, aborigène et hispanique.

 

  • Les patients sont généralement en surpoids au moment du diagnostic.

 

  • Il peut être contrôlé par une perte de poids, un traitement médicamenteux et en dernier recours par l’injection d’insuline. 

 

LES DIFFÉRENCES ENTRE LE DIABÈTE DE TYPE 1 ET DE TYPE 2
Les différences principales entre le diabète de type 1 et de type 2. [1]

Les différences principales entre le diabète de type 1 et de type 2. [1]

 

 

 

LE DIABÈTE GESTATIONNEL

Le diabète gestationnel présente les caractéristiques suivantes :

 

  • une hyperglycémie chronique qui apparaît le plus souvent entre la 24 et la 28ème semaine de grossesse (6ème mois).

 

  • Il concerne 2 à 4 % des grossesses.

 

  • Lors d’une grossesse normal, le placenta génère des hormones qui vont empêcher l’action de l’insuline sur les cellules cibles de la mère afin que plus de sucre soit disponible pour le foetus. Normalement les cellules β de la mère vont produire plus d’insuline pour compenser. Or, lors d’un diabète gestationnel, les cellules β de la mère ne sécréteront pas plus d’insuline pour compenser. Ceci amenera à une hyperglycémie chronique ou accentuera un diabète de type 1 ou 2 pré-existant.

 

  • Dans la plupart des cas, le diabète gestationnel disparaît après la naissance mais dans 30-60% des cas il y a un risque de développer un diabète de type 2 ultérieurement .

 

  • Les facteurs de risque sont :
    • Body Masse Index (BMI)* avant la grossesse > 25 kg/m2
    • Age > 35 ans.
    • Prise de poids excessive pendant la grossesse.
    • Avoir donné naissance à plusieurs enfants.
    • Avoir des parents diabétiques de type 2.
    • Avoir déjà eu un diabète gestationnel.
    • Avoir déjà eu un enfant pesant > 4kg à la naissance.

* Le BMI ou Indice de Masse Corporelle est une valeur qui permet d’estimer la corpulence d’une personne. Elle est définie par le poids (kg) / taille² (m²).

 

Le diabète gestationnel, qu’est-ce que c’est ?

 

LES FORMES PARTICULIÈRES DE DIABÈTE

Le diabète de type 1,5 ou LADA

 

Le diabète de type 1,5 ou LADA (Latent Autoimmune Diabetes of the Adult) concerne environ 10% de la population des diabétiques de type 2. Sur 100 patients diagnostiqués comme diabétique de type 2, 10 patients ont en fait un type 1,5.

Le type 1,5 peut avoir des caractéristiques cliniques communes au type 1 et au type 2 mais est généralement apparenté au type 1. Comme caractéristiques cliniques communes au type 1 et au type 2 mentionnons : des auto-anticorps détruisant les cellules β et une apparition à l’âge adulte.

Voici cinq caractéristiques de ce type de diabète. Si deux de ces caractéristiques apparaissent, il y a 70% de chance de présenter un LADA :

 

  • Age au moment du diagnostic < 50 ans.

 

  • Apparitions rapides, subites des symptômes.

 

  • BMI < 25 kg/m2.  

 

  • Histoire personnelle de maladie auto-immune.

 

  • Histoire familiale de maladie auto-immune.

 

MODY (Maturity Onset Diabetes of the Young)

 

Le diabète MODY regroupe des diabètes caractérisés par des mutations génétiques amenant à une dysfonction de la sécrétion d’insuline par la cellule β. Ce type de diabète concerne environ 2% des jeunes patients présentant un diabète. Il existe sept formes de MODY.

Les caractéristiques cliniques du MODY sont :

 

  • Histoire familiale de ce type de diabète.

 

  • Une apparition avant l’âge de 25 ans.

 

  • Un diabète non insulinodépendant généralement durant les premières années suivant le diagnostic.

 

  • Une absence d’auto-anticorps dirigés contre les cellules β.

 

  • Une absence des signes d’une résistance à l’insuline. 

 

 

Bon à savoir

 

D’autres causes peuvent amener à une hyperglycémie chronique comme par exemples :

 

  • Des mutations génétiques des cellules β amenant à un trouble de la production ou de la sécrétion de l’insuline.

 

  • Des maladies touchant le pancréas telles qu’une pancréatite, une tumeur, une ablation, etc.

 

  • Des troubles endocrinologiques (hyperthyroïdie, hypercorticisme,etc.).

 

  • L’effets de certains médicaments qui affectent la régulation normale de la glycémie (corticoïdes, β2-stimulants,etc).

 

  • Des infections

 

  • Des syndromes génétiques tel que le syndrome de Down ou le syndrome de Turner. 

 

 


 

Références :

1) Gariani, Karim, et al. Diabète de type 1 ou 2? ou autre?. Rev Med Suisse 2009, vol. 206, no 22, p. 1248-1253.

2) Anthony Fauci, Eugene Braunwald, Dennis Kasper, “Harrison’s Principles of Internal Medicine”, 17th                       Edition, Mcgraw-hill, 2008

3) American Diabetes Association, « Classification and Diagnosis of Diabetes « , Diabetes Care 2015;38                      (Suppl. :S8–S16 | DOI: 10.2337/dc15-S005 http://care.diabetesjournals.org./

4) Comité d’experts des Lignes directrices de pratique clinique de l’Association canadienne du diabète,” Lignes           directrices de pratique clinique 2013″ de l’Association canadienne du diabète pour la prévention et le traitement       du diabète au Canada. Can J Diabetes. 2013;37(suppl 5):S361-S598.

5) Tracy L. Setji, MD, Ann J. Brown, MD, “Gestational Diabetes Mellitus”, doi: 10.2337/diaclin.23.1.17                         Clinical Diabetes January 2005vol. 23 no. 1 17-24.

6) Schloot, Nanette. LADA- Latent Autoimmune Diabetes of the Adult [internet]. 2014 Aug 13; Diapedia                          2104458121 rev. no. 36. Available from: http://dx.doi.org/10.14496/dia.2104458121.36

7) Owen, Katharine, Thanabalasingham, Gaya, Juszczak, Agata. MODY [internet]. 2014 Nov 20; Diapedia                    41040851216 rev. no. 24. Available from: http://dx.doi.org/10.14496/dia.41040851216.24

 

Lien Permanent pour cet article : https://diabetnutrition.ch/le-diabete/quels-sont-les-differents-types-de-diabete/

Merci de rédiger un commentaire