Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

L’hyperglycémie, qu’est-ce que c’est ?

POINTS CLES
  • On parle d’hyperglycémie lors d’une glycémie supérieure à 7 mmol/L.
  • L’hyperglycémie chronique ou persistante est la caractéristique commune a toutes les formes de diabète.
  • Les symptômes de l’hyperglycémie chronique sont :
    • la soif intense,
    • la miction fréquente notamment durant la nuit,
    • les infections génitales récurrentes,
    • la fatigue,
    • la somnolence,
    • la perte de poids avec un appétit conservé voir augmenté,
    • une vision trouble.
  • Sur le long terme, l’hyperglycémie engendre des dégâts aux niveaux des microvaisseaux et des macrovaisseaux sanguins caractéristiques des complications du diabète.
  • L’acidocétose diabétique est une urgence médicale majeure et elle reste une importante cause de décès en particulier chez les patients diabétiques de type 1.

 

On parle d’hyperglycémie lorsque la quantité de sucre sanguin dépasse                      7 mmol/L. Elle s’accompagne généralement des symptômes suivants :

 

  • Soif intense (polydipsie),
  • Miction* fréquente (polyurie), notamment durant la nuit (nycturie),
  • Infections génitales récurrentes,
  • Fatigue, somnolence, irritabilité, apathie,
  • Perte de poids malgré un appétit conservé voir augmenté,
  • Vision trouble.

* micton signifie l’action d’uriner.

 

L’hyperglycémie chronique ou persistante est la caractéristique commune a toutes les formes de diabète.

 

Qu’est-ce qui se passe dans l’organisme lors d’une hyperglycémie chronique ?

 

Lors d’une hyperglycémie chronique, l’organisme n’arrive pas à faire baisser suffisamment la quantité de sucre dans le sang. Le plus souvent, cela est dû à l’absence progressive ou complète d’insuline et/ou à l’insensibilité des cellules à celle-ci.

A court terme :

 

  • Ce sucre en excès dans le sang va attirer l’eau de notre organisme afin de le diluer. Le volume sanguin va donc augmenter et amener à uriner fréquemment pour éliminer ce surplus d’eau et de sucre.

 

  • Comme l’eau sera éliminée, il y aura un besoin de remplacer cette eau via la soif intense.

 

  • Comme du sucre sera également éliminé via l’urine, il pourra être utilisé par les microbes localisés sur les organes génitaux externes et amener à des infections.

 

  • L’excès de sucre dans le sang va perturber notre cerveau et amener à la somnolence et la fatigue.

 

  • Le sucre est une source importante d’énergie pour le fonctionnement des cellules de notre organisme. Comme le sucre ne pleut plus entrer dans nos cellules, celles-ci doivent utiliser nos graisses (lipides) et nos protéines pour subvenir à leurs besoins énergétiques. Autrement dit, nous devons nous “auto-digérer” pour obtenir suffisamment de ressources énergétiques.

 

  • La vision trouble s’explique par le fait qu’un excès de sucre va se déposer dans les cristallins des yeux et ces derniers seront alors moins transparents. A ce stade, on parle de cataracte. 

 

A long terme :

 

L’excès de sucre engendre lentement mais sûrement des dégâts sur nos cellules et nos tissus. Les cellules les plus affectées sont généralement celles qui ne nécessitent pas ou peu d’insuline pour absorber du sucre, comme par exemples les cellules :

 

 

 

  • Des reins.

 

 

Qu’est ce que l’acidocétose diabétique ?

 

En l’absence de sucre, les cellules du foie utilisent d’avantage un autre carburant pour les besoins énergétiques : les lipides (acide gras). (Le métabolisme des lipides, qu’est-ce que c’est ?)

Ceci génère des corps cétoniques : l’acétone, l’acide acétylacétique et l’acide bêta-hydroxybutyrique.

Les corps cétoniques sont des acides organiques. En l’absence sévère d’insuline dans l’organisme ou de sucre dans les cellules, leur production va augmenter. Les corps cétoniques vont alors s’accumuler plus rapidement que notre organisme ne peut les éliminer notamment via l’urine (cétonurie). De ce fait, le pH sanguin baisse, on parle alors d’acidose métabolique.

 

L’acidocétose diabétique se caractérise par :

 

  • Une hyperglycémie.

 

  • Un taux anormalement élevé de corps cétoniques dans le sang.

 

  • Une acidose métabolique (pH sanguin < 7,35).

 

A cela s’ajoute une miction fréquente avec une perte d’eau importante (déshydratation) et d’électrolytes (sodium, potassium, etc.) due à l’hyperglycémie (c.f. hyperglycémie). [3,4]

 

L’acidocétose diabétique est une urgence médicale majeure et elle reste une importante cause de décès en particulier chez les patients diabétiques de type 1.


 Références :

1) Dr Sheila Ardigo, Pr Jacques Philippe Service de diabétologie, endocrinologie et nutrition HUG, “Hypoglycémie        et diabète”, Rev Med Suisse 2008;4:1376-82.

2) American Diabetes Association, « Classification and Diagnosis of Diabetes « , Diabetes Care 2015;38                     (Suppl. :S8–S16 | DOI: 10.2337/dc15-S005 http://care.diabetesjournals.org./

3) Vinay Kumar, Abul K. Abbas, “Pathologic Basis of Disease”, Saunders; 9th edition 2014

4) Herold G., “Médecine interne – Physiopathologie, Diagnostic, Thérapeutique”, De Boeck 2012.

 

Lien Permanent pour cet article : https://diabetnutrition.ch/quest-ce-que-le-diabete/lhyperglycemie-quest-ce-que-cest/

Merci de rédiger un commentaire