Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

La rétinopathie diabétique, qu’est-ce que c’est ?

Le diabète et plus précisément l’hyperglycémie chronique  peut affecter toutes les parties de nos yeux. En effet, l’hyperglycémie chronique peut amener, entre autres, à un glaucome, à la formation d’une cataracte et à la rétinopathie diabétique.

Dans cet article, nous allons nous intéresser aux effets du diabète sur nos rétines.

 

POINTS CLES
  • L’hyperglycémie chronique peut affecter toutes les parties de nos yeux.
  • La rétine est le fin tissu nerveux qui recouvre le fond de nos yeux.
  • l’examen du fond d’œil permet d’examiner l’état des microvaisseaux chez un patient.
  • La rétinopathie diabétique désigne un ensemble de lésions sur la rétine typique des patients souffrant du diabète.
  • Les dégâts n’apparaissent pas seulement sur la rétine, tous les microvaisseaux sanguins de notre organisme sont touchés.
  • La rétinopathie diabétique est la cause la plus fréquente de cécité chez les personnes âgées entre 20 et 70 ans. 
  • Il est important de bien gérer au quotidien ses glycémies et de maintenir une pression artérielle physiologique afin de retarder l’apparition de cette affection ou de ralentir sa progression. 

 

La rétine, qu’est-ce que c’est ?

 

La rétine est le fin tissu nerveux qui recouvre le fond de nos yeux. Elle contient, entre autres, deux types de neurones sensibles à la lumière : les « cônes » et « bâtonnets ».

Ces deux types de neurones convertissent un signal lumineux en un signal électrique. Ce dernier sera envoyé au cerveau via le nerf optique pour visualiser et interpréter l’image captée par nos yeux.

 

Bon à savoir

La rétine est richement irriguée par un réseau de vaisseaux sanguins. Elle est également le seul endroit du corps où il est possible d’observer les microvaisseaux d’un patient lors d’une consultation.

 

Concrétement, l’examen du fond d’œil permet d’examiner l’état des microvaisseaux chez un patient. Cela permet d’avoir un «visuel» de l’état général des vaisseaux sanguins chez un patient donné.

Les effets d’un diabète mal géré ou d’une hypertension peuvent être observés par un examen du fond de l’oeil.

 

La rétinopathie diabétique, qu’est-ce que c’est ?

 

La rétinopathie diabétique est un ensemble de lésions sur la rétine typique des patients souffrant du diabète.

Elle est également la cause la plus fréquente de cécité chez les personnes âgées entre 20 et 70 ans. 

La rétinopathie diabétique est plus présente chez les patients diabétiques de type 2 car souvent le diabète de type 2 est diagnostiqué tardivement, laissant le temps aux lésions sur la rétine de se développer.

 

Les facteurs de risque d’une rétinopathie diabétique sont :

 

  • La durée du diabète : plus elle est grande, plus les risques augmentent.

 

  • Le faible contrôle des glycémies : plus les glycémies sont mal gérées sur le long terme, plus les risques augmentent.

 

  • L’hypertension artérielle : plus la tension artérielle est chroniquement élevée, plus les vaisseaux seront lésés.

 

  • L’obésité

 

  • Le tabagisme

 

  • L’hyperlipidémie : plus on a de lipides dans le sang, plus le risque augmente.

 

 

Pourquoi et comment apparaît la rétinopathie diabétique ?

 

Le sucre (le glucose) en excès dans le sang va modifier les protéines et molécules qu’il rencontre. Les microvaisseaux dans lesquels il circule étant plus petits et plus fins sont plus fragiles que les autres vaisseaux .

En conséquence de cette hyperglycémie chronique, les microvaisseaux sanguins de la rétine peuvent présenter des occlusions et/ou des fuites. Cela amènera aux dégâts typiques de la rétinopathie diabétique et, sans aucune prise en charge, à la cécité.

 

 

Important

Les dégâts n’apparaissent pas seulement sur la rétine. En effet, tous les microvaisseaux sanguins de notre organisme sont touchés. Comme nous l’avons dit plus haut, l’examen du fond d’œil permet d’examiner in vivo des microvaisseaux sanguins.

 

Dépistage et traitement

 

Le dépistage est important pour la détection précoce de la rétinopathie diabétique. On recommande, pour le diabète de type 1 de plus de 15 ans, un dépistage 5 ans après le diagnostic de diabète. Et pour le diabète de type 2, on recommande un dépistage au moment du diagnostic du diabète.

Il est encore plus important de bien gérer au quotidien ses glycémies et de maintenir une pression artérielle physiologique afin de retarder l’apparition de cette affection ou de ralentir sa progression. 

Un traitement au laser et/ou un traitement pharmacologique peut réduire les risques de cécité.

 

Le diabète et la rétinopathie

 

 


Références :

1) HS Asha, Velavan Jachin, Jeyaraman Kanakamani, Thomas Nihal, « A Practical Guide to Diabetes Mellitus » 6th Edition, 2012.

2) Anthony Fauci, Eugene Braunwald, Dennis Kasper, « Harrison’s Principles of Internal Medicine », 17th Edition, Mcgraw-hill, 2008

3) Vinay Kumar, Abul K. Abbas, “Pathologic Basis of Disease”, Saunders; 9th edition 2014

4) Comité d’experts des Lignes directrices de pratique clinique de l’Association canadienne du diabète, » Lignes directrices de pratique clinique 2013″ de l’Association canadienne du diabète pour la prévention et le traitement du diabète au Canada. Can J Diabetes. 2013;37(suppl 5):S361-S598. http://guidelines.diabetes.ca/cdacpg_resources/cpg_2013_full_fr.pdf

5) Diabète Québec, http://www.diabete.qc.ca/

Lien Permanent pour cet article : https://diabetnutrition.ch/les-complications/la-retinopathie-diabetique/

Merci de rédiger un commentaire