Le métabolisme des lipides, qu’est-ce que c’est ?

Les lipides sont la source d’énergie la plus concentrée de notre organisme. En effet, 1 gramme de lipides génère 9 kcal, alors que 1 gramme de glucides ou de protéines génère 4 kcal.

 

POINTS CLES
  •  Les lipides sont la source d’énergie la plus concentrée de notre organisme.
  • Les acides gras subissent dans les mitochondries ce qu’on appelle la β-oxydation afin de générer des molécules d’acétyl CoA.
  • L’acétyl CoA est la première molécule permettant les différentes réactions du cycle de Krebs amenant à la production de molécules d’ATP.
  • Nous ne pouvons pas produire du glucose en utilisant des lipides.
  • Même avec un régime pauvre en lipides, la consommation de glucose permet de générer des lipides.
  • Au repos, le foie, le muscle cardiaque et le muscle squelettique utilisent de préférence les acides gras comme source d’énergie..

 

Comme nous l’avons vu, les lipides provenant de la digestion sont transportés à nos cellules par les chylomicrons (La digestion des lipides, qu’est-ce que c’est ?).

Dans les capillaires sanguins, des enzymes vont permettre de libérer les acides gras et le gylcérol des triglycérides contenus dans les chylomicrons. Les acides gras et le glycérol vont être absorbés par les cellules à proximité. Une fois à l’intérieur de nos cellules, les acides gras et le glycérol vont subir diverses transformations.

En effet, le glycérol va être transformé en glycéraldéhyde phosphate et rejoindre la glycolyse pour générer de l’acide pyruvique.

Quant aux acides gras, ils vont subir dans les mitochondries ce qu’on appelle la β-oxydation.

Le résultat de la β-oxydation est la fragmentation des chaînes d’acides gras en molécules d’acide acétique. Chaque molécule d’acide acétique fusionne avec une molécule appelée coenzyme A, formant ainsi l’acétyl CoA.

L’acétyl CoA est la première molécule permettant les différentes réactions du cycle de Krebs amenant à la production d’ATP.

 

 

Bon à savoir

Contrairement au glycérol qui entre dans la glycolyse, l’acétyl CoA provenant de la dégradation des acides gras ne peut pas servir à la néoglucogenèse (Le métabolismes des glucides, qu’est-ce que c’est ?) parce que la voie métabolique devient irréversible au-delà de l’acide pyruvique. En d’autres termes, nous ne pouvons pas produire du glucose en utilisant des lipides.

 

La lipogenèse, qu’est-ce que c’est ?

 

Les triglycérides de notre tissu adipeux est continuellement renouvelé. En effet, les graisses stockées sont dégradées et libérées dans la circulation sanguine alors que de nouvelles molécules sont entreposées et seront utilisées ultérieurement. Notre tissu adipeux ne contient donc pas les mêmes lipides qu’il y a un mois par exemple.

La lipogenèse est la synthèse de triglycérides.

 

Important

Lorsque la glycémie est élevée, la lipogenèse devient l’activité principale du tissu adipeux et une activité importante du foie. Elle a lieu lorsque la concentration d’ATP dans nos cellules et celle du glucose dans le sang sont élevées.

 

L’excès d’ATP dans nos cellules entraîne une accumulation d’acétyl CoA et de glycéraldéhyde phosphate. Comme elles sont en excès, ces deux molécules vont se diriger vers la voie de synthèse des triglycérides.

Les molécules d’acétyl CoA s’assemblent entre elles pour former des chaînes d’acides gras. 

Le glycéraldéhyde phosphate est quant à lui transformé à nouveau en glycérol. Ce glycérol pourra se lier à des acides gras pour former des triglycérides.

 

Important

Même avec un régime pauvre en lipides, la consommation de glucose permet de générer tous les composants des triglycérides.

 

La lipolyse, qu’est-ce que c’est ?

 

La lipolyse est l’inverse de la lipogenèse, c’est-à-dire la dégradation des réserves de lipides en glycérol et acides gras.

Les acides gras et la glycérol sont libérés continuellement dans la circulation sanguine. Au repos, le foie, le muscle cardiaque et le muscle squelettique utilisent de préférence les acides gras comme source d’énergie.

Lorsque les apports en glucose viennent à manquer, ce sont les lipides qui sont utilisés pour générer de l’énergie sous forme d’ATP. L’organisme tend à compenser ce manque de glucose en favorisant la lipolyse. Cependant, l’acétyl CoA ne peut entrer dans le cycle de Krebs qu’en présence d’acide oxaloacétique.

Or, en cas de manque de glucose, l’acide oxaloacétique est prioritairement utilisé pour la synthèse de glucose. Dans cette situation, l’acétyl CoA va donc s’accumuler. Le foie va utiliser cet excédent d’acétyl CoA pour générer des corps cétoniques ou cétones qu’il va libérer dans la circulation sanguine.


 

Références :

1) Elaine N. Marieb, « Anatomie et physiologie humaines », adaptation de la 6ème éd. américaine.             2005.

2) Bruce M. Koeppen, Bruce A. Stanton, “Berne & Levy Physiology”, 6th Updated Edition 2009.

3) Vander et al.: “Human Physiology: The Mechanism of Body Function”, Eighth Edition, © The McGraw−Hill              Companies, 2001

 

 

Lien Permanent pour cet article : https://diabetnutrition.ch/le-metabolisme/le-metabolisme-des-lipides/

Merci de rédiger un commentaire