La glycémie, qu’est-ce que c’est ?

La glycémie est la quantité de sucre contenu dans le sang. 

La glycémie varie chez un individu en fonction du moment de la journée, du contenu de ses repas, des efforts physiques réalisés et de l’influence de diverses hormones (insuline, glucagon, adrénaline, etc).

La glycémie se mesure en milimoles de sucre/litre de sang (mmol/L) ou en milligrammes de sucre/décilitre de sang (mg/dl). Nous utiliserons essentiellement les mmol/L.

 

POINTS CLES
  •  La glycémie est la quantité de sucre contenu dans le sang.
  • La glycémie est normalement maintenue entre 4 et 7 mmol/L (72 à 126 mg/dl).
  • Les cellules β du pancréas sécrètent de l’insuline. Cette hormone fait entrer le sucre sanguin principalement dans deux types de cellules : les cellules musculaires et les cellules adipeuses.
  • Les cellule α du pancréas sécrètent du glucagon. Cette hormone permet aux cellules du foie de libérer du sucre dans le sang en période de jeun.
  • Les cellules de notre cerveau utilisent quasi exclusivement du sucre (glucose) comme source d’énergie.

 

 Quelles sont les valeurs normales de la glycémie ?

 

 Chez un individu non diabétique sa glycémie doit se situer :

 

  •  Entre 4 et 7 mmol/L (72 et 126 mg/dl) à jeun (8 heures sans manger).

                                          ou

  • < 11 mmol/l (196 mg/dl) deux heures après le début d’un repas. [1]

 

Comment est régulée la glycémie ?

 

La glycémie est essentiellement régulée par un organe du système                               digestif : le pancréas.

En effet, dans cet organe se trouve deux types de cellules indispensables à la régulation de la glycémie :

 

  • Les cellules alpha (α).
  • Les cellules beta (β).

 

Chez l’individu non diabétique

 

Chez un individu non diabétique, lorsque la quantité de sucre dans le sang augmente suite à la digestion d’un repas sucré, les cellules β du pancréas détectent cette augmentation de sucre et libèrent une hormone : l’insuline.

 

Cette dernière a trois cibles principales :

 

  • Les cellules musculaires 
  • Les cellules du tissu adipeux (les graisses)
  • Les cellules du foie.

 

L’insuline est l’hormone qui permet de faire entrer le sucre de la circulation sanguine essentiellement dans les cellules musculaires et les cellules du tissu adipeux. Par l’effet de l’insuline, le sucre quitte la circulation sanguine pour entrer dans ces cellules. Par ce mécanisme, la quantité de sucre dans le sang baisse.

A l’inverse, lorsque le taux de sucre dans le sang baisse (parce qu’on est à un jeun, par exemple) les cellules α du pancréas le détecte et libère une autre                     hormone : le glucagon.

Cette hormone a comme cible principale :

 

  • les cellules du foie.

 

Grâce au glucagon, les cellules du foie libèrent du sucre dans le sang. Par ce mécanisme la quantité de sucre dans le sang augmente. [2,3,4]

 

Bon à savoir

Les cellules de notre cerveau utilisent exclusivement du sucre (glucose) comme source d’énergie.

 

Pourquoi mesurer sa glycémie ?

 

Le fait de mesurer sa glycémie permet de connaître au moment où on la mesure (instant T), la quantité de sucre que nous avons dans le sang. 

Il est important de connaître notre glycémie à différents moments de la journée, notamment avant ou après les repas.

L’analyse des fluctuations de la glycémie, sur plusieurs journées, en connaissant le contenu des repas et des activités physiques, permet :

 

  • De se rendre compte des fluctuations de notre glycémie en fonction des repas et des activités physiques.

 

  • Au médecin d’ajuster/optimiser le traitement actuel.

 

  • Au médecin de changer de traitement et de vous en proposer un mieux adapté à votre quotidien si nécessaire.

 

Comment mesurer sa glycémie ?

 

Habituellement, la glycémie se mesure à l’aide d’un lecteur de glycémie (glucomètre), de ses bandelettes réactives, d’aiguilles fines et d’un autopiqueur.

La première étape est de discuter avec son médecin afin d’identifier ses besoins. Il pourra ensuite vous proposer un ou plusieurs types de glucomètre et autopiqueur adapté à vos besoins. Il pourra également vous conseiller sur les moments de la journée où un auto-contrôle de la glycémie serait pertinent.

Une fois le matériel choisi, voici une marche à suivre pour effectuer un auto-contrôle de sa glycémie :

                               1. Insérer une aiguille fine dans l’autopiqueur. 

                               2. Insérer une bandelette réactive dans le lecteur de glycémie.

                               3. Se laver les mains avec une solution désinfectante pour                                                  les mains et bien les sécher en se frictionnant les mains.

                               4. Piquer le bout d’un doigt (partie latérale) en évitant le                                                      pouce et l’index (pour maintenir leur sensibilité).

                               5. Presser doucement le bout du doigt pour faire apparaître                                                une goutte de sang. 

                               6. Mettre le sang en contact avec la bandelette réactive.

                               7. Attendre quelques secondes (temps variable selon le lecteur).

                               8. Lire et inscrire le résultat dans un carnet.

 


Références :

1) American Diabetes Association, « Classification and Diagnosis of Diabetes « , Diabetes Care 2015;38                      (Suppl. :S8–S16 | DOI: 10.2337/dc15-S005 http://care.diabetesjournals.org./

2)  Elaine N. Marieb, « Anatomie et physiologie humaines », adaptation de la 6ème éd. américaine.             2005.

3) Bruce M. Koeppen, Bruce A. Stanton, “Berne & Levy Physiology”, 6th Updated Edition 2009.

4)  Vander et al.: “Human Physiology: The Mechanism of Body Function”, Eighth Edition, © The McGraw−Hill               Companies, 2001

Lien Permanent pour cet article : https://diabetnutrition.ch/quest-ce-que-le-diabete/quest-ce-que-la-glycemie/

2 pings

  1. 6 solutions pour faciliter la gestion du diabète - Connected Mag

    […] Les pancréas artificiels sont des appareils électroniques de petite taille voir miniature reproduisant le travail des cellules beta (β) de notre pancréas (La glycémie, qu’est ­ce que c’est ?). […]

Merci de rédiger un commentaire