Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

«

»

Oct 13 2016

Diabète et tatouage : 3 points à considérer

La technique du tatouage consiste à injecter de l’encre sous la peau à l’aide d’aiguilles ou d’objets pointus. L’encre est déposée entre le derme et l’épiderme. La profondeur de la piqûre varie de 1 à 4 mm en fonction des types de peau et des parties du corps. Les zones les plus épaisses se situent dans le dos, les coudes et les genoux.

 

diabète, tatouages, tatoueur, encre, derme, chéloïde, risques, cercle bleu

Diabète et tatouage : 3 points à considérer.

 

Voici d’autres points à considérer :

 

L’emplacement du tatouage

Pour les diabétiques, il est recommandé d’éviter de tatouer certaines zones de notre peau, notamment :

  • les tibias
  • les chevilles
  • les sites d’injection de l’insuline (abdomen, fesses, cuisses, etc.).

Les tatouages dans ces zones prennent plus de temps à cicatriser et peuvent plus facilement s’infecter. En effet, les tibias et les chevilles sont des zones qui sont moins irriguées par la circulation sanguine. Les zones d’injection sont pour leur part peu recommandées en raison des lésions sous cutanées dues aux injections répétées dont elles font l’objet.

 

Bon à savoir

Le diabète n’empêche pas la réalisation d’un tatouage. Toutefois, avant de se faire tatouer, il faut que la glycémie soit bien contrôlée. En effet, une hyperglycémie, par exemple, peut compliquer le processus de cicatrisation et favoriser une infection dans la zone tatouée.

A noter qu’il est tout à fait possible que durant la réalisation de votre tatouage, votre glycémie augmente. Les raisons peuvent être, entre autres : la douleur, le stress, la durée de la séance, etc.

 

Les risques

Les risques principaux d’un tatouage (avec ou sans diabète) incluent :

 

  • Une réaction allergique.
  • Une infection de la peau. La peau peut s’infecter si le studio est insalubre ou si le matériel utilisé n’est pas stérilisé. En cas de signes ou de suspicion d’infection après une séance chez le tatoueur, il faut consulter son médecin traitant au plus vite ou votre répondant médical pour le diabète.
  • Une cicatrice chéloïdienne. Un tatouage peut causer la formation d’une excroissance du derme qu’on appelle : chéloïde.
  • Une contamination sanguine. Si l’aiguille ou l’encre n’ont pas été (correctement) stérilisées, elles peuvent transmettre une hépatite B ou C ou le VIH.
  • Changer d’avis. Il est plus difficile et plus couteux de se faire enlever un tatouage. Il faut être bien sûr du tatouage que l’on veut et de son emplacement.

 

tatouage, risques tatouage,, diabète, jon bon jovi, tatouage raté

Source : tuxboard.com

La qualité du tatoueur

  • Vérifiez que votre tatoueur est accrédité.
  • Vérifiez également la réputation de votre tatoueur notamment concernant l’hygiène du studio. 
  • Faites savoir au tatoueur que vous êtes diabétique. Il/elle pourra vous fournir des informations complémentaires.
Dr House, Hugh Laurie, diabète, diabetes, tatouages, oops

Source : www.giphy.com

 

Lien Permanent pour cet article : https://diabetnutrition.ch/diabete-et-tatouage/

Merci de rédiger un commentaire